Le Synaxaire.
Vie des Saints de l’Eglise orthodoxe.

hiéromoine Macaire.
Monastère de Simonos Pétra
au Mont Athos

Le Synaxaire est publié avec la bénédiction du patriarche oecuménique.

IEPA MONH ΣIMΩNOΣ ΠETPAΣ AГΙΟΝ OPOΣ

Projet d’extension
du Monastère

Dans un monde qui prétend être celui de la « communication », les hommes ne se sont peut-être jamais sentis aussi isolés, recherchant éperdument à étancher leur soif innée d’infini auprès de vaines idoles, oeuvres de leurs mains, qui deviennent leurs maîtres.

Tandis que pour le chrétien qui vit, au fil de l’année, avec tous les saints, dans l’Église, qui est « société de divinisation » 1, chaque jour devient un nouveau pas de danse qui le conduit vers le Royaume éternel. Main dans la main avec les saints qui deviennent ses amis intimes, il reçoit d’eux instruction, consolation, modèle de vie et de dépassement de soi. C’est cette réalité, qui est une expérience millénaire dans l’Église Orthodoxe, qui nous a convaincus de procéder à la seconde édition du Synaxaire, épuisé depuis longtemps. Cette nouvelle édition a été largement corrigée et augmentée d’une grande quantité de saints dont le culte a été récemment reconnu, principalement dans l’Église russe et les autres Églises d’Europe Centrale.

Cette nouvelle édition, mise à jour, du Synaxaire constitue donc probablement la collection hagiographique orthodoxe la plus complète disponible à ce jour. Mais ce « journal intime » de l’Église qu’est le Synaxaire, reste un livre ouvert, qui ne cesse d’être écrit par le sang et les larmes des amants de Dieu. Nous formons donc le voeu qu’il puisse devenir pour ses lecteurs un compagnon dans leur prière quotidienne et une invitation à hâter par leurs propres actions d’éclat l’avènement du Royaume, où Dieu sera tout en tous.


Archimandrite Élisaios
Higoumène du Saint Monastère de Simonos Pétra

1. S. Grégoire Palamas, Traité apodectique sur la Procession du Saint-Esprit 2, 78 (éd.P. Christou 1, 149)

PREFACE DE LA SECONDE ÉDITION