Retour à l'accueil

Un idéal

Projet d’extension  et d’aménagement Monastère de la Transfiguration

Un monastère

Un défi

Accueil

Le quotidien

Comme une petite entreprise, le monastère se développe grâce aux forces vives de la communauté et à la gestion rigoureuse des ressources. Par le travail des soeurs, le domaine a trouvé un nouvel usage et s’est embelli : élevage de brebis, culture de noix et accueil des fidèles en font un lieu de vie ordonnée et d’harmonie entre ciel et terre.

De l’hospitalité

Par choix et par vocation, les soeurs Mélanie, Grégoire, Ignace, Élianie et Madeleine ainsi que la soeur supérieure, soeur Silouanie, toutes placées sous la direction spirituelle du père Élie, aumônier et fondateur de la communauté, ont résolu d’ouvrir leurs portes aux fidèles et laïcs en quête de calme et de spiritualité. Le monastère de la Transfiguration est donc  ouvert au public tous les jours de l’année. L’affluence est plus forte les dimanches et les jours de fête, ainsi qu’aux moments de la récolte des noix et de la fenaison où les bonnes volontés ne manquent pas. L’accueil des laïcs et des fidèles occupe une part importante du temps dont disposent les moniales et représente environ un quart du budget du monastère.